Modèle GraceTHD

De Fibre.wiki
Révision datée du 27 mars 2022 à 20:38 par Gustave (discussion | contributions) (Restructuration de la page et ajout des premiers éléments d'historique)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le modèle d'échange de données GraceTHD représente aujourd'hui le principal format d'échange entre acteurs du déploiement du THD fixe en France. De la phase d'avant projet à l'exploitation, il constitue aujourd'hui un standard validé par la COVADIS en son temps puis par le CNIG en 2020.
Il a donné lieu à plusieurs développements informatiques et stratégies d'interopérabilité entre les opérateurs gestionnaires et les autorités publiques.

Cette démarche est devenue nécessaire en raison de l'important nombre d'acteurs impliqués dans le déploiement du très haut débit et par le besoin de mutualiser les compétences et les outils pour documenter les réseaux.
Elle touche à l'efficacité de toute une filière, de l'utilisation appropriée de son énergie et de sa capacité à réutiliser des infrastructures existantes pour minimiser l'impact environnemental de leur construction.

Cette page veille à recenser le plus de ressources possibles à son sujet.

Historique

L'histoire du modèle nous apprend beaucoup sur les difficultés, défis à résoudre pour parvenir à l'édifice que nous connaissons aujourd'hui.
Il permet en outre de retracer le parcours et les réflexions d'une multitude d'acteurs, de documenter le passé pour ne plus rencontrer ces problèmes à l'avenir.

Version 1

De 2010 à fin-2012.

La démarche historique prend forme au sein des services de la Région Aquitaine à partir de 2010. Le but était d'harmoniser la documentation des infrastructures télécoms (infrastructures d'accueil et câblage), au service de la multitude de collectivités qui s’appétaient à s'engager dans leur construction.
Une grande diversité de modèles existaient et rien ne semblait avoir filtré de la démarche d'informatisation des infrastructures téléphoniques, exploitées par France Télécom depuis 1996.

La démarche est initialement présentée par la région comme une boite à outil, composée de briques basées sur un modèle de données commun. Le modèle de données a pu être validé par la COVADIS le 25 janvier 2012.
L'ensemble des briques étaient destinées à faciliter le travail opérationnel des collectivités et de leurs partenaires privés. Disposer d'un modèle de données seul ne suffisait pas. Il fallait aussi assurer la qualité, les facilités de saisies et les transferts de données des uns et des autres.

A fin 2012, suite aux travaux de la Région Aquitaine et à la validation du modèle de données, une communauté d'utilisateurs s'était fédérée autour du socle technique suivant :

  • PostgreSQL, PostGIS pour la base de données
  • Talend pour l'ETL

Pour autant, de trop grandes disparités des pratiques et des obligations légales existaient alors pour que la boite à outils puisse représenter un standard de fait. La plupart des acteurs ont eu à adapter l'une ou l'autre des briques pour les rendre compatibles avec leurs systèmes d'informations. Un décalage s'est opéré entre la version Aquitaine de départ et celles des autres utilisateurs, rendant la maintenance et l'évolutivité complexes. Une gouvernance nationale devait être mise sur pied pour passer à l'étape suivante. Les acteurs soulignaient aussi à l'époque un foisonnement de documentation, non seulement issue de la Région Aquitaine, mais aussi :

  • De l'Adulact,
  • De rapports de stages commandés par certaines collectivités
  • Du CETE de l'Ouest

Version 2

De 2013 à mi-2020

L'AVICCA s'est ensuite saisie du sujet dès fin 2012 pour assurer la pérennité de l'ensemble et tenter de faire converger les différentes pratiques.
Bien que d'autres modèles de données existaient sur le marché notamment grâce aux éditeurs logiciels de SIG, GraceTHD présentait l'avantage d'avoir été validé par une commission nationale et d'être issue de réflexions des utilisateurs métiers, en particulier de collectivités.

Une collaboration plus forte des éditeurs logiciels était aussi nécessaire pour satisfaire le besoin de produire des livrables aux bon format. Certains ont été sollicité dès les débuts des travaux nationaux :

  • GISsmartware (NetGeo)
  • Géomap
  • ESRI (ArcMap / Arcopole)

Cette gouvernance nationale a eu pour but de rassembler les ressources existantes dans une même communauté GitHub.
On y trouve les ressources du MCD et d'autres briques de la boite à outil originale.
Le support des utilisateurs est apporté via une plateforme Redmine porté la société Aleno.

La MOE de rédaction de nouvelles spécifications pour faire évoluer le modèle de données en fonction des pratiques des acteurs identifiées en version 1 est portée par le groupement Dotic / Cadageo.

Les premières versions consolidées par cette nouvelle organisation arrivent 2 ans plus tard et sont à nouveau soumises au regard de la COVADIS :

Version 3

De mi-2020 à aujourd'hui

Acteurs

Usages

Déploiement des réseaux

Exploitation

Voir aussi