Différences entre versions de « WDM »

De wikifibre
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
= Multiplexage de longueurs d'ondes =
 +
 +
La technique du multiplexage de longueurs d'ondes est une technique répandue dans les réseaux de telecommunications depuis plusieurs décénies. La technique consiste à transmettre plusieurs signaux optiques distincts sur des fréquences différentes.
 +
Deux technologies ont rapidement été démocratisées notamment en raison d'une importante baisse de prix ces dernières années. Le CWDM (Pour Coarse Wavelength Division Multiplexing) permettant en général de transmettre jusqu'à 18 longueurs d'ondes différentes, et le DWDM (Pour Dense Wavelength Division Multiplexing) permettant en général de transmettre environs 100 longueurs d'ondes différentes.
 +
 +
Ces insertions de longueurs d'ondes sont réalisées à l'aide de boitiers, actifs ou passifs, appelés "Multiplexeur". Le boitier permettant l'extraction de longueur d'ondes est appelé "Démultiplexeur".
 +
Ces dernières années, les boitiers passifs se sont démocratisés pour de nombreux avantages, notamment l'absence d'électricité pour fonctionner, leur grande solidité et fiabilité, ainsi que le prix bien plus faible que sur des boitiers actifs.
 +
 +
[illustration mux/demux]
 +
 +
 +
 
= cwdm =
 
= cwdm =
  

Version du 15 décembre 2017 à 00:07

Multiplexage de longueurs d'ondes

La technique du multiplexage de longueurs d'ondes est une technique répandue dans les réseaux de telecommunications depuis plusieurs décénies. La technique consiste à transmettre plusieurs signaux optiques distincts sur des fréquences différentes. Deux technologies ont rapidement été démocratisées notamment en raison d'une importante baisse de prix ces dernières années. Le CWDM (Pour Coarse Wavelength Division Multiplexing) permettant en général de transmettre jusqu'à 18 longueurs d'ondes différentes, et le DWDM (Pour Dense Wavelength Division Multiplexing) permettant en général de transmettre environs 100 longueurs d'ondes différentes.

Ces insertions de longueurs d'ondes sont réalisées à l'aide de boitiers, actifs ou passifs, appelés "Multiplexeur". Le boitier permettant l'extraction de longueur d'ondes est appelé "Démultiplexeur". Ces dernières années, les boitiers passifs se sont démocratisés pour de nombreux avantages, notamment l'absence d'électricité pour fonctionner, leur grande solidité et fiabilité, ainsi que le prix bien plus faible que sur des boitiers actifs.

[illustration mux/demux]


cwdm

https://www.itu.int/rec/dologin_pub.asp?lang=e&id=T-REC-G.694.2-200312-I!!PDF-F&type=items

dwdm

https://www.itu.int/rec/dologin_pub.asp?lang=e&id=T-REC-G.694.1-201202-I!!PDF-E&type=items